Mythe et épopée par Georges Dumézil

Mythe et épopée

Titre de livre: Mythe et épopée

Éditeur: Gallimard

ISBN: 2070736563

Auteur: Georges Dumézil


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Mythe et épopée.pdf - 47,694 KB/Sec

Mirror [#1]: Mythe et épopée.pdf - 47,503 KB/Sec

Mirror [#2]: Mythe et épopée.pdf - 49,133 KB/Sec

Georges Dumézil avec Mythe et épopée

Livres connexes

aux éditions Gallimard à Paris, collection "Quarto-Gallimard",1995, fort in 8 (20 x 14 cm), 1463 pages. Couverture souple illustrée. +++++++ Réédition des trois volumes du cclee intitulé "Mythe et Epopée" publiés respectivement en 1968, 1971 et 1973 par Georges Dumézil (1898-1986) et qui résumaint plusieurs de ses écrits précédents sur le sujet. Vers la fin du IIIe millénaire av. J.-C., des cavaliers-migrateurs, venus peut-être du sud de la Russie, submergèrent par vagues successives la majeure partie du continent européen et poussent jusqu'aux confins de l'Inde. A ces conquérants, qui parlaient approximativement la même langue, on a attribué par convention le nom d'Indo-Européens. Ils partageaient une vision du monde tripartie selon un ordre hiérarchique : la souveraineté magique et juridique (la première fonction), la force physique et principalement guerrière (la deuxième fonction), la richesse tranquille et féconde (la troisième fonction). Ainsi ces très lointains ancêtres se fondaient-ils sur une conception de la société qui distingue en les hiérarchisant les prêtres, les guerriers et les éleveurs-agriculteurs. Cet outil mental classificatoire a permis aux Indo-Européens, puis à leurs héritiers, Indiens, Iraniens, Scythes, Grecs, Romains, Celtes, Germains..., de mettre de l'ordre dans l'ensemble de l'univers : il organise les habitants du ciel, sous-tend rituels et sacerdoces, et charpente l'essentiel des phénomènes, productions et discours humains. Cet ouvrage est consacré aux usages littéraires et non pas théologiques ou religieux que les principaux peuples indo-européens ont faits de leur commun héritage. Car si la structure des trois fonctions se présente d'abord comme une machine à faire les dieux, elle se révèle aussi être un formidable instrument de fabrication d'histoires. Pas uniquement de mythes, mais de récits profanes, de légendes, d'épopées, de contes où les dieux et les hommes s'en vont par trois - Bon état, quelques frottements.